Pasteis de Nata

Chaque fois que je publie des articles sur un voyage, j’aime faire suivre une recette qui le représente.
Après Porto et ses environs ici (CLIC) ici (CLIC) ici (CLIC) et ici (CLIC), bien que son origine soit située du côté de Lisbonne, j’ai choisi de tester la recette de la pâtisserie emblématique du Portugal…
Les pasteis de nata (pluriel de pastel de nata) que l’on peut traduire par « pâtisseries à la crème » auraient été inventées par les sœurs du Monastère des Hiéronymites située dans la ville de Belém.
Afin d’obtenir des ressources pour faire subsister leur ordre, les moines les vendent dans une petite boutique proche du monastère.

Celle-ci est, depuis 1837, la seule à vendre les pastéis de Belém, la recette originale gardée secrète, c’est pourquoi ailleurs vous ne trouverez que des « pasteis de nata ».
Lors d’un voyage à Lisbonne en 2006, je suis allée en déguster dans cette boutique à Belém et j’ai retrouvé des photos du monastère en haut et de la boutique ci-dessous  !


Le pastel de nata est très populaire en Chine, il y a été introduit via Macao à l’époque de la présence coloniale portugaise.
En chinois, le pastel de nata est appelé « dan ta » ce qui signifie « tarte aux œufs ».
Depuis la fin des années 90, certaines sociétés de restauration rapide l’ont inclus dans leurs menus, ce qui a contribué à la diffusion de cette pâtisserie dans plusieurs pays d’Asie tels que le Cambodge, Singapour, la Malaisie, Hong Kong et Taiwan.
Le pastel de nata fait partie des cinquante meilleurs mets au monde dans un article du journal The Guardian.

J’ai trouvé cette recette sur le site de Alain Ducasse, ici la crème au œufs est confectionnée à partir de sucre cuit, il parait que c’est le secret…
Pour ce qui concerne la pâte feuilletée, j’ai opté pour la version rapide que vous trouverez ici (CLIC).
J’essaierai une autre fois avec de la pâte traditionnelle et reviendrai sur cet article pour évaluer la différence.
Si vous souhaitez démarrer avec cette pâte, vous la trouverez ici (CLIC).

La recette ne prend donc pas en compte la préparation de la pâte feuilletée qu’il faudra faire en amont.
Mais par pitié, ne prenez pas une pâte industrielle

J’ai ajouté une gousse de vanille que j’ai fait infuser dans le lait en amont de la recette pour ma touche personnelle.
Les pasteis de nata sont cuit dans des petits moules spéciaux en métal.
j’ai fait un test en utilisant ce moule en silicone :

Et un moule à brioche parisienne en métal, le résultat est identique.

Difficulté     =>  3/5
Préparation => 30 mn (hors confection de la pâte feuilletée)

Ingrédients (pour une douzaine de pasteis)
250 g de pâte feuilletée
1/2 citron non traité
10 g de poudre à crème au farine
250 g de lait demi écrémé
125 g de sucre semoule
2,5 cl d’eau
2 jaunes d’œuf
1 œuf

Etaler la pâte et découper des ronds de la circonférence de votre moule et des bords.
Foncer les moules avec cette pâte puis mettre au froid le temps de préparer le flan.

Préchauffer le four à 250°
Prélever le zeste du citron.
Mettre dans une casserole la farine et verser le lait petit à petit dessus en fouettant.
Ajouter ensuite les zestes de citron et porter le tout à ébullition en fouettant.

Retirez la casserole du feu dès la première ébullition.
Verser le sucre et l’eau dans une autre casserole et cuire à 110°.
Dès que la température est atteinte, verser petit à petit en fouettant dans la casserole de lait.
Ajouter les jaunes d’œufs puis l’œuf sans cesser de fouetter.

Remplir chaque tartelette aux trois quarts avec cette préparation.
Enfourner et cuire pendant 15 minutes.
Débarrasser les moules sur une grille et laisser refroidir pendant deux minutes puis les démouler tiède.
On peut les servir légèrement tièdes parsemés de cannelle.

4 réflexions au sujet de « Pasteis de Nata »

  1. J’ai pris plaisir de lire ton article. J’ai travaillé dans une boulangerie portugaise où on préparé des cebtaines pour ne pas dires des milliers de pasteis nata. Le tout dans des moules individuels et le façonnage de la pâte est différent du tien. Bises

  2. Un grand merci pour cette belle histoire qui raconte l’origine de cette petite pâtisserie que mon époux adore et merci pour la recette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *