Porto, les plages

Nous prenons le bus pour le quartier portuaire et maritime de Matosinhos à 13 kilomètres de la ville sur l’atlantique.
Nous nous arrêtons tout d’abord dans le quartier balnéaire pour un petit stop à la plage, au fond on aperçoit le port et les paquebots de croisières.

La baignade est tentante mais malgré la chaleur et le sable brulant, l’eau n’est que à 17°, cela n’effraie pas les surfeurs… en combinaison

Direction la rua Herois da Franca où s’aligne les restos de poissons avec sur le trottoir leurs barbecues, la rue hume bon le poisson grillé  et on a faim !

Des tables en bois ou plastique sont dressés sur le trottoir dans un esprit convivial, ici pas de doute sur la fraicheur des produits, les bateaux de pêche sont juste au bout de la rue dans le port.

Nous retournons dans le centre de Porto pour prendre l’incontournable  tramway 1 pour un voyage d’un autre temps en direction de la plage de Carneiro.

Des enfants et même des adultes, comme ce monsieur avec qui nous avons conversé le temps de son voyage, s’amusent à s’accrocher au tram pour faire une partie du voyage.

Cette balade est incontournable et le prix du billet dérisoire 3€ le voyage ou 4€ combiné avec l’entrée du musée « Carro elélectrico ».


Arrivée la plage de Carneiro, située dans l’estuaire du Douro, endroit calme et familial, peu fréquenté.

Un fortin ouvre la promenade qui longe le littoral.

Un parc borde la route de la plage qui rejoint une jetée avec un joli phare qui marque le début de l’océan,

où les vagues se jettent avec force.

Plus loin la plage est un peu plus calme et abritée par endroits par des rochers ce qui permet la baignade.

Nous dinerons puis prendrons le bus 500 pour retourner à notre hôtel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *