Vietnam, le Sud

Nous voici maintenant dans le sud, tropical, luxuriant, baigné par le Mékong et au milieu duquel se trouve la trépidante capitale économique du pays rebaptisée Ho Chi Minh-ville en 1975 mais que tout le monde continue d’appeler Saigon.

Ancienne capitale du temps de l’Indochine,  siège du commandement américain pendant la guerre de Vietnam, sans être tentaculaire c’est une cité entreprenante et frondeuse, beaucoup plus active et bruyante que Hanoï.

Petit tour des principaux points d’intérêts de la ville, surnommé « the grand Lady » l’hôtel Continental Saigon, lieu emblématique, étroitement lié à l’histoire de la ville est le plus vieux , le plus prestigieux hôtel du pays  et une des fiertés de Hô Chi Minh-Ville.

Tout près se trouve le magnifique Opéra construit sur le modèle du petit palais de Paris, lieu apprécié pour les photos souvenirs.

Un peu plus loin, voici la cathédrale construite pendant la période de colonisation par les Français (1877/1880)  en brique rouge importée de Toulouse, sur le modèle de la cathédrale Notre-Dame de Paris mais bien inférieure par la taille. Malheureusement, elle est actuellement en cours de rénovation, nous n’avons pas pu admirer l’intérieur.

Sur le côté droit la grande Poste centrale, dont la charpente métallique fut conçue par Gustave Eiffel,

et dans laquelle subsistent deux cartes coloniales.

Visite très intéressante du musée d’histoire , « musée Blanchard de la Brosse » du temps de la colonisation,  qui retrace l’histoire du Vietnam depuis la préhistoire  jusqu’à la dynastie Nguyen (1945) et expose des objets typiques du Vietnam et d’autres pays d’Asie.

Départ pour la Pagode de l’Empereur de Jade dédiée à Ngoc Hoang un illustre personnage du Taoïsme.
La pagode a été construite en 1909, comme dans tous les temples, les  nombreux Vietnamiens qui viennent y prier, brûlent des encens et offrent des fruits aux divinités ou de l’huile a brûler dans les chandeliers de l’autel principal. La cour extérieure est ombragée,  c’est un endroit agréable et calme pour se détendre, Il y a un bassin avec une multitude de tortues.

L’empereur de Jade se situe au fond de la salle principale.

Shopping au marché central Ben Thanh, le plus vieux, le plus grand, le plus animé de tous les marchés, on y trouve des magasins d’état qui pratiquent des prix fixes très corrects.

Nous prenons ensuite la route vers le sud-ouest pour les tunnels de Cu Chi, l’un des plus grands sites historiques de la guerre du Vietnam. La visite commence par un petit film de propagande vantant les mérites de la résistance Vietnamienne qui contient de belles images d’archives permettant de comprendre la ténacité, l’ingéniosité des soldats Viêt-Cong et des civils mais aussi des conditions atrocement difficiles dans lesquelles ils vécurent dans cet endroit surnommé « le triangle de fer » qui pouvait recevoir jusqu’à 3 600 bombes en 24h !

 Plan des tunnels.

Ensuite nous commençons la visite guidée à travers les tunnels dans lesquels on peut descendre en se recroquevillant(claustro s’abstenir). Le guide nous explique comment était géré le réseau de plus de 250 km de long sur trois niveaux et qui comprend des endroits pour manger, se loger, se soigner, se réunir et combattre : une véritable ville de souris sous terre !

Une démonstration des différents pièges nous est présentée, un peu plus loin un champs de tirs à été aménagé pour que « les amateurs de guerre » s’essaient au tir avec d’authentiques armes de guerre. Le sifflement des balles accompagnent la visite et alourdissent l’atmosphère déjà pesante, cette visite m’a beaucoup appris et profondément marquée…

Voilà comment avec trois fois rien, ces maquisards Vietnamiens surent résister et vaincre l’une des armées les plus puissantes et sophistiquées du monde !

Le lendemain, nous partons pour Ben Tre dans le delta du Mékong.

Nous visitons une fabrique de briques,

Effectuons une balade en bateau à moteur à travers les canaux agrémentée d’autres visites de fabriques artisanales (transformation de noix de coco, nattes, sucreries…) et dégustons de délicieux fruits frais locaux.

Déjeuner chez l’habitant au milieu de la végétation luxuriante et des nombreux arbres fruitiers.

Retour vers le fleuve avec un petite balade en sampan à rame sur les petits canaux. Ce sont des femmes, souvent très âgées, qui nous conduisent. Nous prendrons ensuite la route pour Can Tho.

Au lever du soleil, départ pour le marché flottant de Cai Rang  un des plus populaires du Delta du Mékong  c’est l’occasion de voir l’agitation et les affaires de centaines de petits et grands bateaux qui regorgent de fruits, légumes, riz…

toutes sortes de nourriture et produits d’épicerie, vêtements…

Les vendeurs placent un long bâton sur une partie très visible du bateau avec des échantillons du type de produit qu’ils vendent, ce qui permet de voir de loin les articles, tel une vitrine de  magasin !

Continuation vers les petits canaux bordés de bidonvilles sur pilotis.

Ces « habitations » , brinquebalantes, qui bordent le Mékong offre un « spectacle » terrible de la condition des plus pauvres…

Visite d’une fabrique de vermicelles et galettes de riz ,du marché local, puis retour sur Saigon (Ho Chi Minh-ville).

Dernières visites avant le départ, arpenter le quartier chinois de « Cholon » à la recherche de la garçonnière de l’amant de Marguerite Duras…

Le quartier, habituellement très animé, est calme car ce jour commémore la réunification qui est la plus importante fête du pays. Le marché Binh Tay très populaire, est malheureusement très exceptionnellement fermé , soyons positifs nous serons les seuls à avoir une photo du marché sans aucun touriste

La pagode Thiên Hậu,  une merveille dédiée à la déesse de la mer  construite au XIXe siècle par les commerçants chinois de la ville.

Balade en solo près de notre hôtel pour profiter jusqu’au dernier moment du dépaysement, dans un parc  découverte d’un marché aux orchidées.

Fin d’un merveilleux voyage sans aucune fausse note

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *