Porto, la ville

Arrivée sur Porto en milieu d’après-midi, sous un magnifique ciel bleu, la vue d’avion est époustouflante.

Afin de ne pas payer les surplus de bagages en soute mais aussi de gagner du temps, nous n’avons pris que le minimum dans des sacs cabine. Attention toutefois, les trolleys même si leurs dimensions correspondent à la norme cabine peuvent être mis en soute si les passagers sont trop nombreux, pour éviter cela soyez dans les premiers à l’embarquement.
Nous sautons dans un Uber et filons déposer nos sacs à l’hôtel qui se trouve à deux pas de la casa de musica, la salle de spectacle conçue par l’architecte néerlandais Rem Koolhaas à l’occasion de l’élection de Porto en tant que capitale européenne de la culture en 2001.

Premières balades dans la ville basse, une longue promenade le long de la rivière de la ville le Douro.
Nous croisons les magnifiques tramways (electricos) d’un autre temps mais toujours en fonction de la ligne 1 dont je vous reparlerai plus loin…

En chemin nous admirons les façades des maisons garnies d’azuléros et de balcons en fer forgé.

Nous apercevons le pont métallique Dom Luis 1er construit selon Eiffel, en face de nous la belle ville de « Vila Nova de Gaia » et, perché au sommet d’une des collines le monastère « Serra do Pilar » considéré comme l’un des plus remarquables bâtiments de l’architecture classique européenne, il est le symbole de cette ville. Ces deux édifices sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Arrivés dans le quartier très touristique de la Ribeira, ici la ville s’anime.

Nous nous rapprochons du pont, on aperçoit le metro qui le traverse.

Nous passons par les nombreux escaliers qui mènent sur l’axe supérieur du pont, montée sportive que vous pouvez éviter en passant soit en grimpant par les rue étroites de la ville, soit en prenant place dans le funiculaire que l’on aperçoit du pont ici.

Du haut du pont la vue est magnifique, il y a 7 ponts dans la ville et nous apercevons au loin le pont routier moderne et un ensuite le pont ferroviaire de la « reine Maria Pia » œuvre de Gustave Eiffel (1877) et aujourd’hui désaffecté.

Nous prenons un petit temps de repos…

En attendant le coucher de soleil qu’il est habituellement coutume d’admirer ici avant de diner puis de rejoindre notre hôtel pour la nuit via le métro.

Le lendemain, nous commençons nos visites par la ville haute, le marché puis la rue Ste Catherine et sa pléiade de boutiques alléchantes.

Le Café Majestic splendeur de l’art déco et lieu mythique pour les amoureux de l’univers d’Harry Potter puisque l’auteur JKR a commencé à écrire sa saga à l’une de ses tables de marbre.

La Capella das Almas et sur la place Bathala l’église Santo Ildefonso deux magnifiques édifices recouverts d’azulejos bleus. Nous redescendons vers l’église et la torre dos Clerigos d’où l’on peut monter pour avoir une sublime vue sur Porto.

Un pause s’impose dans la magnifique casa Portuguesa do Pastel de Bacalhau, c’est l’heure de l’apéro !
Nous nous régalons d’une boulette de bacalhau au fromage servie dans une palette de peinture en plastique décorée et accompagnée d’un verre de Porto blanc.

Nous voici en forme pour monter les 240 marches de la torre dos Clerigos et admirer la vue panoramique de la ville.

 

Direction l’une des plus belles librairies du monde, la librairie LELLO,  de style néo-gothique inaugurée en 1906 avec de grands rayonnage et un superbe escalier de bois, elle a inspiré JKR pour écrire Harry Potter. Petit point négatif il faut faire la queue un peu plus loin pour laisser ses sacs dans une consigne et le ticket d’entrée  5 € puis ensuite refaire la queue pour entrer parmi la foule !

Nous rejoignons la place Gomez de Texeira et ses palmiers où se trouve la superbe église des Carmes et Carmélites.

Nous arrivons à la  Cathédrale Da Sé avec son immense parvis qui surplombe la ville.

L’entrée est payante 5€ mais cela en vaut la peine ne serait-ce que pour voir le sublime cloître en granit recouvert en partie d’azulejos, dans lequel règne un silence…religieux. Musée de la cathédrale avec des vêtements, de l’argenterie, des couronnes…sans grand intérêt.

Nous parcourons les ruelles jusqu’au pont Dom Luis 1er que nous traversons pour arriver à Vila Nova de Gaia, là ou se trouvent les grandes maisons de vins de Porto et leurs magnifiques caves.

Nous  grimpons une pente pour atteindre le monastère Da Serra do Pilar,

D’où la vue sur la ville est superbe.

Balade dans la ville de Vila Nova de Gaia a travers les ruelles survolées par le téléphérique qui transporte les gens des quais du Douro jusqu’au pied du pont.

Nous repartirons par l’axe inférieur du pont où circulent piétons et voitures.

Diner dans une petite auberge cachée parmi les ruelles et balade nocturne pour terminer cette journée bien remplie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *