La Nouvelle Calédonie, le Bougna

Comme à mon habitude, j’illustre les articles sur mon voyage en Nouvelle-Calédonie par une recette typique de cet endroit.

Pour retrouver les articles c’est ici (CLIC) ici (CLIC) ici (CLIC) ici (CLIC) et ici (CLIC).

Le plat traditionnel mélanésien, c’est le Bougna !
Ce plat aurait été apporté par des Auvergnats venu évangéliser l’île au XIXe siècle, bougna(t) est le nom péjoratif que l’on donnait aux émigrés auvergnats…
Si vous avez lu l’article sur Grande-Terre, vous avez vu que nous avions eu la chance de déjeuner dans une famille Kanak et de préparer avec eux ce fameux plat.
Je vous remets ici la préparation traditionnelle telle que nous l’avons fait avec Jehudit et son épouse.


Chez nous, pas question de faire un trou dans la pelouse pour y installer un four à pierres chaudes et de toute manière il pleut !
J’ai donc préparé la version Bougna marmite qui se fait sur le feu, pour moi sur plaque induction, oui je sais c’est beaucoup moins exotique mais c’est tout de même bon !
J’ai repris les mêmes ingrédients que Jehudit, j’ai juste ajouté un manioc.

Difficulté       => 3/5
Préparation => 45 mn
Cuisson        => 2 heures

Ingrédients (pour 6 personnes)
6 gros morceaux de poulet fermier
1 igname
3 patates douces
1 taro
1 manioc
1 morceau de potiron
2 bananes poingo
2 tomates
2 oignons
4 ciboules
2 boites de lait de coco
Feuilles de bananier
Huile neutre
Sel, poivre
Riz au jasmin

Plonger les feuilles de bananier 2 à 3 mn dans un faitout rempli d’eau bouillante pour les assouplir.

Éplucher et ciseler les oignons les faire revenir à la poêle dans un peu d’huile.
Dès qu’ils sont transparents, les réserver et mettre les morceaux de poulet a dorer à la place.


Pendant ce temps éplucher et découper grossièrement tarot, igname, manioc, patates douces et potiron.
Éplucher les bananes et les tailler en gros morceaux.
Réserver

Plonger la tomate dans une casserole d’eau bouillante pendant environ deux minutes pour la monder.
L’éplucher ôter les pépins et la découper grossièrement.
Réserver

Tapisser le fond d’une marmite à fond épais avec les feuilles de bananier.
Déposer au fond les morceaux d’igname, tarot, patates douces, manioc et bananes.


Déposer dessus les morceaux de poulet dorés.
Parsemer les oignons revenus et les dés de tomates.
Laver, émincer les ciboules et les parsemer sur le dessus.

Verser sur le tout les deux boîtes de lait de coco que vous aurez pris soin de secouer avant ouverture.

Saler, poivrer.

Refermer avec des feuilles de bananes, couvrir et faire mijoter à feu doux pendant deux heures.


En fonction du temps de cuisson du riz choisi, le démarrer afin que tout soit prêt en même temps.

Lorsque tout est bien chaud,  servir sans attendre de préférence dans des assiettes chaudes.

Voici ici, pour changer, la version avec du poisson (j’ai pris du dos de cabillaud) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *